Saison blanche

La Fédération française de tennis de table a acté une saison blanche pour les championnats par équipes, tout comme l’annulation des derniers grands rendez-vous de la saison.

En Nationale 2, le TT Nord-Alsace Wissembourg et le Mulhouse TT n’avaient pas connu la défaite cette année et se retrouvaient en haut de tableau début mars. « La décision prise par la FFTT d’arrêter les compétitions est logique en raison de la gravité de la crise sanitaire, indique Jean-Claude Schmidt, le président du TTNAW, dont le club est « solidaire de la décision prise. Les joueurs, bien que déçus de terminer prématurément la deuxième phase, acceptent dans son ensemble les conclusions édictées par la Fédération. Il n’y a ni vainqueur, ni perdant, l’équité sportive est respectée. » De leur côté, les Haut-Rhinois ambitionnaient la montée à l’échelon supérieur pour accompagner la progression de leur grand espoir, Célian Besnier. Le prodige mulhousien a d’ores et déjà acté son départ d’Alsace pour rejoindre la réserve du SPO Rouen, le club de l’ex-champion de France Can Akkuzu, en N1. Le club de la présidente Virginie Barlinge va devoir remodeler son projet sportif.

En N3, le SUS TT, qui était en tête de sa poule, les doublures du TTNAW et le RC Strasbourg continueront à évoluer à ce stade de la compétition. En Pré-nationale, les équipes alsaciennes étaient bien parties pour rejoindre l’échelon national avec le TT Saint-Louis, le TT Haguenau et le Mulhouse TT II. En lutte pour le maintien, le CSS Bergheim et le TTSJB Illzach sont ainsi reconduits à ce niveau.

Chez les dames, le SUS TT disputait une saison parfaite avec dix victoires en autant de matches et était lancé pour retrouver le championnat pro. Les Schilikoises sont condamnées à remettre le métier sur l’ouvrage. En N2, le maintien est entériné pour la réserve du SUS TT, le Mulhouse TT et le TT Haguenau.

Les mondiaux vétérans à Bordeaux, avec de nombreux Alsaciens inscrits, ont été reportés à 2021. Les championnats de France jeunes sont eux annulés. Les pongistes alsaciens y auraient convoités des titres avec Charlotte Lutz (SUS TT), favorite en cadettes, Célian Besnier (MTT), outsider en cadets, ou encore Camille Lutz (Saint-Denis) pour sa dernière participation en juniores. Les Euro Mini Champ’s n’auront pas lieu non plus cette année en août à Schiltigheim, une première en 15 ans.

L’Alsace

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s