Vingt ans d’histoire à Rosenau

Fondé en janvier 2000, le club de tennis de table de Rosenau fête ses 21 ans. Après deux décennies, l’entité a pris du galon tout en revendiquant une convivialité fédératrice.

Tout a débuté en 2000, quand René Beckert introduit le tennis de table à Rosenau, sous l’impulsion de l’adjoint Lucien Michel. Daniel Binder prend la présidence du nouveau club.

Les entraînements avaient commencé quelques mois plus tôt, dans un complexe flambant neuf, et très vite l’intérêt pour la discipline va croissant, notamment grâce à une rencontre amicale organisée entre Saint-Louis (N2) et Weil.

« L’objectif : que chacun trouve sa place »

En 2005, Cyrille Deshayes reprend le flambeau de la présidence avant de le céder cinq ans plus tard à Michaël Wogenstahl.

« Au début, on ne faisait que du loisir. En 2002, la première équipe a été engagée en championnat, en D4. De nouvelles recrues avaient rejoint les rangs, dont Cyrille, ce qui a permis au collectif de monter en D3 dès la saison suivante », se souvient Michaël.

Depuis, le club a grandi : de deux équipes en 2004, les pongistes sont passés à six, évoluant de R3 à D4.

Chez les jeunes, engagés en cadet et junior, les débats restent mixtes, avec un effectif fourni chez les filles. Quelque 40 licenciés sont recensés cette saison, 30 adultes et 10 jeunes.

« L’ambiance du club est familiale, l’objectif étant que chacun y trouve sa place », souligne le président. Un avis partagé par Stéphane Schill, joueur de l’équipe 1 (R3) et correspondant ligue.

Ce dernier est licencié au TT de Rosenau depuis près de dix ans, tout comme le secrétaire Maxime Lang (équipe 4 en D2). Tous deux, formés au sein du club, sont très impliqués au comité et n’ont jamais quitté les rangs. Un parcours qu’a également suivi Steve Wogenstahl dès 2003.

De nombreux projets stoppés par la crise sanitaire

En 2020, le Covid a mis à l’arrêt les projets locaux : la finale par classement, les Foulées de Rosenau, le 14 juillet, la marche populaire, le marché de Noël, la soirée raclette et le tournoi du Téléthon… Tout a été annulé, balayant d’un revers les recettes espérées. « Pour les 20 ans, nous avions prévu d’organiser une excursion », confie le président…

Toutefois, en ce début d’année, s’appuyant sur des effectifs stables et des joueurs motivés, l’espoir reste de mise. « Nous sommes tributaires de la réouverture de la salle. » Et de la reprise du calendrier.

Seuls trois matches ont été disputés. « Quatre équipes sont 1res et jouent la montée, deux autres sont maintenues. » Si la 2e phase semble compromise, les locaux aimeraient finir la 1re.

Une structuration est, par ailleurs, en marche au travers de formations arbitre, juge arbitre et initiateurs, voire entraîneur pour Steve. Un tournoi national en partenariat avec le TT de Saint-Louis est programmé, mais reste suspendu aux contraintes sanitaires.

« Grandir en structurant la base »

Avec probablement deux équipes en niveau régional la saison prochaine, les perspectives se déclinent sur le long terme. « Nous devons arriver à grandir en structurant la base pour garder tout le monde. » À vrai dire, cela fait vingt ans qu’ils y parviennent…

Brigitte Poux – DNA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s